Cahier de positions

A2020-02-05 

Il est RÉSOLU que le SPECJ s’oppose vigoureusement à l’autoritarisme dont fait preuve le collège dans sa gestion des relations du travail, qu’il exige un changement immédiat dans l’attitude du collège et qu’il donne au conseil exécutif le mandat d’utiliser tous les moyens nécessaires afin d’obtenir ce changement.

Il est RÉSOLU que le SPECJ dénonce le caractère abusif des sanctions imposées à certains membres du personnel enseignant, l’omission par le collège de se conformer aux dispositions prévues à la convention collective et l’ingérence du collège dans l’autonomie professionnelle et départementale.

A2021-06-07 

Il est RÉSOLU que le SPECJ réclame un lien pour assister aux séances virtuelles du conseil d’administration et demande au collège de le diffuser aux membres de la communauté collégiale.

Il est RÉSOLU que le SPECJ exige que le collège modifie l’article 3.9 du règlement numéro 2 afin d’en retirer la dernière phrase.

A2021-01-01-CS 

Il est RÉSOLU que le SPECJ demande à la direction des études de maintenir la date de remise des notes finales pour la session d’automne 2021 au 3 janvier 2022, conformément à la pratique historique présentement en vigueur, et que la question de la date de remise des notes finales soit analysée en profondeur à l’hiver 2022.

A2021-01-02-CS 

Il est RÉSOLU que le SPECJ demande au collège, lors des journées où les conditions météorologiques entraînent la fermeture d’un autre collège ou d’un centre de services scolaire de la région, d’annoncer officiellement, au plus tard à 6 h 30, si le collège demeure ouvert ou si le collège est fermé.

A2021-01-03-CS 

Il est RÉSOLU que le SPECJ demande au collège d’ajouter au calendrier scolaire, dès la session d’hiver 2022, une journée entre la dernière journée de cours et la première journée d’évaluation qui sera réservée à la reprise des cours annulés en raison de la fermeture du collège.

A2021-01-04-CS 

Il est RÉSOLU que le SPECJ demande au collège d’aviser officiellement les enseignantes et les enseignants quand il n’est pas permis de tenir d’activités pédagogiques pendant une journée prévue au calendrier scolaire.


A2019-02-02

Il est RÉSOLU que le SPECJ soutienne la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et la Fédération nationale des communications (FNC-CSN) dans leurs actions afin d’assurer la pérennité des médias régionaux et locaux, au Québec, particulièrement Le Quotidien et Le Progrès.


H2022-XX-XX (à préciser)

Il est RÉSOLU que le SPECJ soutienne les principes suivants : 
          1. la langue française est la langue officielle et commune des Québécoises et Québécois;
          2. la langue française est la langue d’usage et d’enseignement des études supérieures.

Il est RÉSOLU que le SPECJ, en tenant compte des éléments énumérés ci-haut, recommande l’extension des clauses scolaires de la loi 101 au collégial.


H2022-XX-XX (à préciser)

Il est RÉSOLU que le SPECJ dénonce le programme de bourses Perspective Québec, qui cible les étudiantes et étudiants de certains programmes d’études.

Il est RÉSOLU que soient privilégiés, à titre de mesures d’accessibilité aux études, des investissements visant la réduction des droits de scolarité ou l’amélioration du régime de prêts et bourses existant dans la perspective d’instaurer la gratuité scolaire.

Il est RÉSOLU que le SPECJ revendique des améliorations significatives aux conditions de travail dans les domaines où l’on constate une pénurie ou une rareté de main-d’œuvre.


H2019-04-07

Il est RÉSOLU que le SPECJ se positionne contre tout projet de centre d’études collégiales ou point de service qui favorise une plus grande concurrence entre les cégeps, qui participe à déstructurer le réseau collégial et qui a des impacts négatifs sur les emplois et les conditions de travail des enseignantes et des enseignants.

Il est RÉSOLU que le SPECJ réaffirme la pertinence de baliser à l’échelle nationale le développement des centres d’études collégiales et des points de service afin d’assurer la pérennité du réseau collégial, notamment dans un contexte de concurrence intercollégiale et de baisse d’inscriptions dans les régions.


A2019-03-01

Il est RÉSOLU que le SPECJ se dote d’une politique d’investissements écologiquement responsables dans le cadre du processus de révision des Statuts et règlements du SPECJ. 

Il est RÉSOLU que le SPECJ compense en crédits carbone les émissions de gaz à effet de serre (GES) engendrées par les déplacements des officiers dans le cadre de leurs fonctions.


H2021-04-01

Il est RÉSOLU que le Comité d’accès à l’égalité en emploi soit mandaté pour procéder à la révision des textes réglementaires afin de les rédiger d’une façon plus inclusive.

Il est RÉSOLU que la révision des textes réglementaires effectuée par le Comité d’accès à l’égalité en emploi ne puisse en changer la teneur de quelque façon que ce soit.

Il est RÉSOLU que, nonobstant l’article 19 des Statuts et règlements modifiés, le résultat de la révision des textes réglementaires soit présenté à l’assemblée générale pour adoption à la majorité simple des voix exprimées lors d’une réunion dûment convoquée notamment à cette fin et que les membres présents à cette réunion constituent le quorum.


H2019-04-06

Il est RÉSOLU que le SPECJ dénonce les conditions de travail inéquitables qui perdurent à la formation continue et l’inertie de l’administration du collège dans le dossier de l’utilisation des sommes prévues à l’annexe I-13 de la convention collective.

Il est RÉSOLU que le SPECJ revendique que les enseignants de la formation continue bénéficient de conditions de travail équivalentes à celles des enseignants de l’enseignement régulier lorsqu’ils accomplissent des tâches équivalentes à celles des enseignants de l’enseignement régulier.

Il est RÉSOLU que le SPECJ réaffirme la pertinence de baliser à l’échelle nationale le développement de la formation continue afin d’assurer la pérennité du réseau collégial, notamment dans un contexte de concurrence intercollégiale et de baisse d’inscriptions dans les régions.


A2020-02-05

Il est RÉSOLU que le SPECJ s’oppose vigoureusement à l’autoritarisme dont fait preuve le collège dans sa gestion des relations du travail, qu’il exige un changement immédiat dans l’attitude du collège et qu’il donne au conseil exécutif le mandat d’utiliser tous les moyens nécessaires afin d’obtenir ce changement.

Il est RÉSOLU que le SPECJ dénonce le caractère abusif des sanctions imposées à certains membres du personnel enseignant, l’omission par le collège de se conformer aux dispositions prévues à la convention collective et l’ingérence du collège dans l’autonomie professionnelle et départementale.

Il est RÉSOLU que le SPECJ exige que la Procédure de traitement des litiges pédagogiques à l’enseignement régulier du collège soit revue et que le SPECJ participe à sa révision.